Les organisateurs de la 15ème édition du festival Raconte-Arts au village Tiferdoud (70 km au Sud-est de Tizi-Ouzou) ont répondu officiellement à leurs détracteurs qui les accusent de transformer ce festival culturel en un festival “commercial” en instaurant un tarif d’entrée au village pour les visiteurs étrangers.  

Dans une mise au point communiquée par le comité d’organisation du 15e festival “Raconte-Arts”, il est clairement expliqué qu’un paiement symbolique de 100 DA par groupe de visiteurs ne peut nullement justifier une campagne de dénigrement menée à l’encontre du village Tiferdoud.

Par ailleurs, les organisateurs estiment que ce paiement symbolique permet de financer les salaires des personnes chargées de l’accueil des visiteurs et des personnes chargées de l’entretien du village. Les organisateurs n’ont pas manqué de souligner également que pas moins de 300 millions de centimes ont été mobilisés par les villageois de Tiferdoud pour assurer le bon déroulement de ce festival très populaire en Kabylie. Le comité d’organisation assure enfin que le petit village de Tiferdoud a fourni tous ses efforts pour “hausser l’image de toute une région” sans recevoir la moindre subvention.

Rappelons en dernier lieu que cette 15ème édition du Festival Raconte-Arts accueille pas moins de 420 artistes, dont une centaine d’étrangers, de différentes disciplines artistiques. Les artistes nationaux participant à cette édition “viennent des quatre coins du pays et représentent différentes disciplines, tandis que les étrangers viendront de cinq pays à savoir la “France, l’Italie, l’Espagne, la Russie et deux (02) artistes du Congo, a-t-on appris auprès des organisateurs.