La colère bat son plein au sein des travailleurs d’Air Algérie. Après les mécaniciens et techniciens de la maintenance, c’est au tour des employés de la direction de sûreté de la compagnie de manifester publiquement leur exaspération en dénonçant plusieurs situations qualifiées d’humiliantes. 

Ainsi, dans un communiqué rendu public le 19 juillet dernier, la section syndicale de l’UGTA de la direction de la sûreté d’Air Algérie a poussé un véritable cri de colère. Ce syndicat a révélé plusieurs pratiques étonnantes comme les défalcations sur les salaires des travailleurs sans aucun motif ou des suspensions des relations de travail sans respect des dispositions du règlement intérieur.

Pis encore, les employés de cette direction d’Air Algérie se plaignent du harcèlement moral et du langage agressif employé par leurs supérieurs hiérarchiques. Ce malaise intervient au moment où d’autres travailleurs, les mécaniciens et ingénieurs de la maintenance ont lancé un appel à la grève le 31 juillet prochain. Ce climat délétère menace plus que jamais la stabilité de la compagnie aérienne nationale.