Un nouveau scandale touche le secteur de la Santé en Algérie. Un père, venu récupérer la dépouille de son bébé mort-né à l’hôpital USTO, d’Oran, a eu la désagréable surprise de se voir proposer un carton en guise de cercueil.

Des vidéos, qui circulent sur les réseaux sociaux, ont montré le père éploré contester cette manière de faire devant un personnel qui s’est montré décontenancé. « En voyant l’infirmier sortir avec un carton, je pensais qu’il s’agissait d’un cadavre d’un chat. J’ai été surpris d’apprendre qu’il s’agissait de mon fils. J’étais choqué », a dit le père qui habite la ville d’Arzew.

L’affaire, relayée par les sites d’information et les journaux, a vite fait le tour de la toile. Une diffusion qui a poussé les autorités à réagir. Le ministère de la Santé a décidé de dépêcher, sur place, une commission d’enquête. « Nous avons demandé à la direction de Santé d’Oran de dépêcher une commission d’enquête pour savoir ce qui s’est réellement passé, a indiqué le directeur de la Prévention au ministère de la Santé, Djamel Fourar, cité par des médias.

Interrogé par des chaînes de télévision, un responsable de l’hôpital a indiqué que « mettre un cadavre dans un carton est quelque chose de normal. Ces cartons sont faits pour cela ». Pourtant, toutes les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux montrent qu’il s’agit d’un carton de récupération !