L’entourage du ministre des Relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda, a réagi vivement aux informations qui circulent ces dernières heures à propos des relations douteuses et suspectes qui auraient lié dans un passé récent l’actuel membre du gouvernement au controversé milliardaire Kamel Chikhi alias le Boucher, le principal suspect dans l’affaire de la cocaïne du Port d’Oran. 

A la suite de notre premier article sur ces “dirigeants intouchables” dont les noms ont été cités au cours de l’enquête menée par les services de sécurité sur cet inextricable dossier riche en rebondissements, nous avons approfondi nos investigations en contactant plusieurs sources et personnes très proches de l’actuel ministre issu du FLN.

“Mahdjoub Bedda n’a jamais rencontré Kamel le Boucher. Il ne le connaît ni de près ni de loin. Certains cercles malveillants veulent manipuler l’opinion publique pour l’impliquer dans un scandale qui ne le concerne pas”, assure ainsi un ami très proche de Mahdjoub Bedda. Une autre source, un ancien cadre dirigeant qui connaît très bien l’actuel ministre des Relations avec le Parlement, a souligné que Bedda n’a jamais géré les dossiers relevant des secteurs de l’immobilier ou de l’importation des viandes.

“Mahdjoub Bedda a dirigé uniquement le ministère de l’Industrie où Kamel Chikhi n’a jamais mis les pieds. Cet importateur et promoteur avait tous ses contacts au niveau du ministère du Commerce et de l’Habitat, deux secteurs auxquels Bedda ne connaît absolument rien”, certifie enfin cette source.

Soulignons en dernier lieu que le ministère de la Justice n’a toujours pas commenté les informations concernant l’implication de hauts responsables politiques dans les affaires louches de “Kamel le Boucher”.