Le syndicat national des travailleurs de l’électricité et du gaz est une organisation syndicale citoyenne, SNATEG est honoré d’avoir dévoilé beaucoup de manipulations dans les factures des citoyens, et a pu mettre fin à des surfacturations qui ont duré de plus de 10 ans qui étaient sans contrôle.

La lutte contre la corruption dans le secteur de l’énergie est l’une des priorités de nos activités syndicales, l’ampleur de ce phénomène est alarmant dans ce secteur vital, et sans précédent depuis l’indépendance qui reste anormalement dans l’ombrage d’impunité et sans aucune dissuasion, cette corruption a conduit à la dégradation des entreprises publiques énergétiques, situation qui a contribué à convaincre l’opinion public à la nécessité de brader au dinar symbolique ces entreprises au secteur privé pour masquer les détournements et dilapidations des biens publics.

Nous sommes actuellement dans un besoin urgent pour réorienter SONELGAZ vers ses fondements réels du service public pour lequel est destiné, cette mission de service public qui a connu une décadence gravissime depuis l’adoption de la politique du contrat de gestion avec les dirigeants de l’entreprise, qui leurs permettent de percevoir des primes de performance qui ont pris une priorité au détriment du développement à la qualité de service envers le citoyen.

L’enlisement de SONELGAZ dans la corruption et la mauvaise gestion l’a complètement détourné de sa principale mission du service public envers le citoyen ,ainsi sur la rupture de communication avec le citoyen et le client, la déficience de communication de SONELGAZ montre clairement la non information du droit au client aux différents tarifs approuvés par la commission de régulation d’électricité et gaz (CREG) qui permettent de réduire le prix de la facture d’électricité, par contre, depuis la hausse des prix de l’électricité en 2016, SONELGAZ utilise tout son arsenal de canaux d’information pour convaincre le citoyen à réduire sa facture uniquement par la modération de sa consommation d’électricité au lieu d’offrir et présenter les avantages de tarification adoptées par la commission de régulation d’électricité et gaz, ce qui aura un impact très avantageux envers l’entreprise et les citoyens, ceux qui optent pour la modification de leur système tarifaire, et leur mode de consommation, bénéficierons d’un allègement très important allant jusqu’à 70% de réduction de leur facture d’électricité.

Nous avons essayé à maintes reprises de convaincre le groupe SONELGAZ à améliorer son service public qui est estimé par la population d’imparfait, l’information sur les droits est un devoir pour présenter au peuple algérien les différents avantages de tarification d’électricité afin d’offrir à chaque client une tarification adéquate qui reflète son profil de consommation afin de réduire le coût de facturation d’électricité , cependant la logique du « après moi le déluge » du politique dirigeant a influencé la politique de gestion des entreprises publiques nationales. « Cette situation a directement affecté les travailleurs de SONELGAZ, la frustration des citoyens en raison des hausses factures d’électricité a généré des situations de confrontation avec nos frères et sœurs travailleurs qui sont eux-mêmes victimes d’une politique de gestion de l’entreprise qui a convertis les responsables managers de service public en responsables managers de prime de performance , inversement à ceux qui étaient les dirigeants des années 60 ».

Nous appelons SONELGAZ à se conformer à ses missions et d’expliquer aux citoyens les divers tarifs d’électricité , les avantages des prix énergétiques que peuvent bénéficier les citoyens et plus particulièrement nos frères du sud algérien à leur présenter les avantages afin qu’ils puissent modifier leurs tarifs au lieu d’essayer de convaincre le client consommateur d’électricité à réduire le coût de sa facture par la seule alternative à économiser sa consommation d’énergie , un paradoxe sur des conditions climatiques extrêmes que vit nos concitoyens du sud dont leurs mode de consommation représente un besoin vital et non une surconsommation à vouloir stigmatiser le client en gaspilleur d’énergie.

Nous appelons la commission de régulation d’électricité et gaz (CREG) à se mettre au travail pour entreprendre sérieusement le contrôle de la seule société de distribution de l’électricité en Algérie et de veiller à ce que la loi de la république soit appliquée scrupuleusement dans notre entreprise, comme nous appelons le président de la république à redéfinir la déontologie de cette institution de contrôle et sa restructuration en nominant des dirigeants qui n’ont pas exercé de responsabilités dans le groupe SONELGAZ. Sinon, comment expliquer un ancien responsable du groupe SONELGAZ soit nommé à la tête d’une institution de contrôle pour pouvoir contrôler ses anciens collègues de la même société ?? Le Syndicat national des travailleurs de l’électricité et du gaz veille à éclairer les citoyens à découvrir la vérité, comme Il est également soucieux à améliorer le service public, dont la médiocrité s’est répandu dans les rouages de l’entreprise ; Par conséquent, vu l’inertie de SONELGAZ et la passivité de la CREG envers SONELGAZ, nous lancerons très prochainement une campagne nationale sous le thème «Ensemble pour payer moins chère la facture d’électricité».

Grâce à cette campagne, nous expliquerons aux citoyens, les différents types de tarifs d’électricité qui correspondent à chaque profil de consommateur et leurs avantages à ceux qui modifient leurs tarifs et dévoiler les procédures pour modifier les contrats d’abonnement. A cet effet, nous demandons les grandes pages des réseaux sociaux et les médias libres pour nous aider à contribuer conjointement pour clarifier les tarifs d’électricité réglementés et leurs avantages pour le citoyen consommateur d’électricité afin qu’il puisse apprécier un deuxième confort tarifaire pour obtenir une facture d’électricité la moins onéreuse. Vive le mouvement syndical indépendant … vive le SNATEG

Par Le président du SNATEG : Mellal Raouf