Il existe près de 5 000 algériens ayant participé aux divers programmes d’échanges culturels et éducatifs du gouvernement américain. C’est du moins ce que nous apprend l’ambassade des États-Unis à Alger.

Cette dernière annonce, d’ailleurs, la création d’un réseau d’anciens étudiants des programmes d’échange du gouvernement des Etats-Unis. A travers cette initiative, l’ambassade américaine a fait savoir qu’elle s’est engagée à renforcer son
implication auprès de ce groupe de professionnels, d’étudiants et de
dirigeants algériens engagés à travers toute l’Algérie.

« En conséquence, nous avons fait les premiers pas pour le lancement d’un réseau
d’anciens participants pour regrouper et coordonner les efforts de cette communauté », souligne la même source qui a embauché un nouveau coordonnateur des anciens
participants à temps plein pour gérer ce portefeuille.

Le Réseau des anciens participants a pour but de favoriser un sentiment d’identité
partagée et de motiver les Algériens de divers horizons à créer le changement
qu’ils veulent voir dans leur société tout en permettant aux professionnels
de créer des réseaux durables et fructueux.

Le réseau permettra d’améliorer la communication et l’interaction entre les différents
participants aux programmes du gouvernement américain à travers l’Algérie, ainsi que d’offrir un espace pour promouvoir les échanges culturels et académiques continus entre les États-Unis et l’Algérie.