Décidément, rien n’arrête cette vague de changements et de limogeages qui a été lancée par la Présidence de la République depuis la mi-juin. Selon nos investigations, le Palais d’El-Mouradia est en train de s’activer pour valider la liste des Walis qui doivent quitter leurs fonctions. 

Au moins 8 wilayas sont concernées par ces changements, nous apprennent plusieurs sources concordantes proches de ce dossier. La wilaya d’Alger figure parmi les wilayas qui devront changer de Wali. Abdekhader Zoukh est dans le viseur de la Présidence et son remplacement est en train d’être soigneusement étudié, a-t-on encore appris au cours de nos investigations. Certains conseillers influents à la Présidence ont évoqué le nom d’un ancien ministre pour diriger les affaires de la capitale. Zoukh serait donc en train de vivre ses dernières heures d’autant plus que son départ est souhaité par de nombreux observateurs depuis l’éclatement de l’affaire “Kamel le Boucher”.

Les wilayas de Djelfa, Boumerdès, Annaba, Médéa, Ain Témouchent, Béchar et Béjaïa figurent également sur la liste des changements prévus au niveau de la Présidence de la République. La liste des noms des futurs Walis est toujours en cours d’élaboration. Et pour l’heure, aucune décision officielle n’a été définitivement adoptée.