La pénurie de médicaments dans certaines officines agace le ministère de la Santé. Le département de Mokhtar Hasbellaoui a décidé de sévir. Il menace de retirer l’agrément aux opérateurs qui provoquent des pénuries.

Selon un communiqué du ministère de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui « a donné ordre au directeurs de la santé et de la population d’inspecter les grossistes répartiteurs de leur wilaya et de retirer l’agrément à tout opérateur qui se rendrait coupable de rétention de produits ou de vente concomitante pour mettre fin à la tension que connaissent certains produits dans certaines wilayas du pays, alors que les quantités distribuées et celles encore en stock couvrent largement la demande ». Dans le même contexte, M. Hasbellaoui a affirmé que le service de pharmacie de chaque hôpital « va se réapproprier la totalité de ses prérogatives et reprendre la main sur la gestion des produits pharmaceutiques du magasin jusqu’au lit du patient ».

Depuis quelques mois, beaucoup de médicaments manquent dans les pharmacies. Certains de ces médicaments sont indispensables pour certains malades. C’est le cas de la Ventoline, par exemple, qui est nécessaire pour les asthmatiques. Cette pompe a disparu des étales depuis quelques mois au même titre que d’autres médicaments.