Finalement, le gouvernement ne supprimera pas les subventions en 2019. Quelques jours seulement après avoir affirmé que la politique des subventions va être revue en 2019, le ministre des Finances a été rappelé à l’ordre par le premier ministre. Raouya a rapidement changé de discours.

« (…) aucune mesure ne sera mise en œuvre, sans étude préalable et une large concertation. L’objectif demeure la protection des catégories sociales les plus nécessiteuses en explorant toutes les options qui permettent d’opérer des transferts ciblés au profit des ménages les plus vulnérables », a affirmé le ministre des Finances dans une déclaration publiée sur le site internet de son ministère.

L’analyse de la structure des subventions, à partir des résultats de « l’enquête consommation »,  effectuée, « a montré que les subventions profitent plus aux catégories les plus nanties qu’aux catégories de bas revenus.  Dès lors, ce mécanisme généralisé de subventions, outre son coût excessif pour la collectivité ne répond plus aux objectifs de réduction des inégalités et de protection des populations les plus vulnérables », a expliqué le ministre des Finances.

Quelques heures auparavant, le Premier ministre a fait savoir que « le gouvernement ne compte pas changer » la politique des subventions avant 2019. Ahmed Ouyahia s’est exprimé lors d’une réunion du Bureau politique de son parti, le RND.

Le 02 juillet dernier, Abderrahmane Raouya avait annoncé que les autorités allaient changer la politique des subventions qui, selon lui, profite « plus aux riches ».