Ben Amer Yacine, le maire RND de Ben Aknoun, est officiellement dans le viseur de la justice algérienne. Selon nos investigations, cet élu a été bel et bien entendu dans le cadre de l’affaire AD Display, appartenant au milliardaire controversé Mourad Hadj-Saïd, l’homme qui croupit en prison depuis le 1 juillet dernier. 

Le milliardaire, surnommé le seigneur “des panneaux publicitaires” en raison de son leadership datant de plusieurs années sur le marché de l’affichage publicitaire, un marché évalué à près de 100 millions d’euros, est accusé d’avoir planté des panneaux publicitaires sans respecter la réglementation en vigueur. Pis encore, les autorités lui reprochent de ne pas avoir versé plus de 500 millions de Da dans les caisses du Trésor Public pour s’acquitter des redevances dues aux communes de la wilaya d’Alger. Le milliardaire, très proche des dirigeants du FCE d’Ali Haddad, et naguère de plusieurs ministres en poste au gouvernement, est accusé aussi dans une affaire d’homicide involontaire à la suite de la mort d’un homme lors de la chute malheureuse du grand panneau publicitaire du virage S de Ben Aknoun.

Ce milliardaire algérien a suscité une grosse polémique sur les réseaux sociaux notamment à la suite des dénonciations publiées par le célèbre cyber-activiste Amir Dz. Des dénonciations qui ont fait tâche d’huile dans les rédactions des médias algériens.

Le 4 juillet dernier,  le procureur de la République près du tribunal de Bir Mourad Raïs a entendu officiellement le maire de Ben Aknoun dans les affaires louches d’AD Display sur le territoire de cette commune stratégique de la capitale Alger. Le maire RND est soupçonné de plusieurs pratiques frauduleuses : dilapidation de deniers publics, corruption, falsification de documents et attribution douteuse de marchés. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra prochainement sur ce dossier.