Il est considéré comme l’un des officiers les plus influents de l’establishment militaire algérien. Le général Zerrouk Dahmani,  directeur de l’action sociale au ministère de la Défense nationale et ancien Directeur Général du Cercle Militaire de l’Armée (CMA) de Beni Messous, se fait très discret ces derniers jours. 

Selon nos investigations, il aurait  été relevé de ses fonctions au ministère de la Défense nationale dans le sillage de cette opération “mains propres” ou de “nettoyage” effectuée ces dernières heures au niveau de plusieurs institutions sécuritaires et militaires. Son remplaçant serait le général Mokrani. Mais pour l’heure, le ministère de la Défense Nationale n’a pas daigné confirmer officiellement ce changement important.

Zerrouk Dahmani fait partie des généraux et officiers militaires les plus influents en Algérie. Longtemps très apprécié et écouté par le chef d’Etat-Major de l’Armée, Ahmed Gaïd Salah, sa fin de fonctions et sa mise à la retraite, si elle est officiellement confirmée, préfigure une importante reconfiguration des rapports de force au sein de l’Armée algérienne à moins d’une année de l’élection présidentielle de 2019. 

Le général Dahmani était l’homme qui gérait le dossier de prise en charge sociale et médicale des retraités de l’Armée Nationale et Populaire (ANP). C’est lui qui répondait à  la contestation enclenchée par de la Coordination nationale des retraités, des radiés de l’armée, des invalides et de leurs ayants droit. Selon plusieurs sources concordantes, le général Zerrouk Dahmani n’est pas  apparu à la cérémonie  de remise de grades et de médailles à un nombre d’officiers supérieurs et de cadres du MDN. Une cérémonie qui a été présidée le mercredi 4 juillet par Ahmed Gaïd Salah.