Après la polémique générée par l’information selon laquelle les langues étrangères seront supprimées du baccalauréat pour les filières scientifiques, le ministère de l’Education nationale explicite sa démarche.

Selon l’inspecteur général chargé de la pédagogie au ministère de l’Education, Nedjadi Mseguem, le département de Nouria Benghabrit propose que les examens ne concerneront plus que « les matières essentielles ». Le responsable, qui animait ce matin une conférence de presse à Alger, a donné l’exemple des filières techniques.

Pour les candidats de ces filières, les candidats ne seront appelés à examiner que dans les mathématiques, physique et sciences naturelles. Pour les autres matières, « seront prises en compte les notes de 2 dernières années » du cycle secondaire.

L’annonce de la suppression des langues étrangères du baccalauréat scientifique a suscité une énorme polémique. Des syndicats ont notamment conclu à des concessions accordées aux islamistes.