Le ministère de la défense nationale est en train de connaître d’importants changements qui concernent certaines structures stratégiques de l’armée algérienne, a-t-on appris au cours de nos investigations. Certains changements sont dus essentiellement à des promotions, tandis que d’autres ressemblent beaucoup plus à des sanctions.

Ainsi, selon des sources proches du ministère de la Défense, le général Mohamed-Salah Benbicha, qui occupe actuellement le poste du commandant du Service national, va être nommé directeur des personnels du ministère de la Défense nationale en remplacement du général Mokdad Benziane, qui devra partir à la retraite.

De son coté, le général-major Menad Nouba devra changer de poste. Remplacé à la gendarmerie par le général Ghali Belekcir, qui occupait jusque-là le poste de chef d’Etat-Major de la gendarmerie nationale, Menab Nouba est pressenti pour commander la très stratégique Garde Républicaine. L’actuel commandant de cette institution, à savoir le général Benali Benali, devra partir à la retraite. Il est souffrant et affaibli en raison de la détérioration de son état de santé.

Les changements concernent également des structures locales de l’ANP, dont des chefs de centres du service national et des écoles relevant de l’armée. Cette vague de changement devra enfin emporter sur son passage le général-major Boudjemaâ Boudouaour, le responsable de la direction financière du ministère de la Défense Nationale. Soulignons enfin que les listes ne sont toujours pas rendues publiques. Et tout peut encore changer à la lumière des évolutions les plus récentes dictées par l’actuelle conjoncture politique.