Non, la pauvreté, ce n’est pas un mythe en Algérie. C’est bel et bien une réalité amère qui ne cesse de s’aggraver. Preuve en est, plus de 1,2 million de familles démunies et nécessiteuses ont été identifiées à travers 40 wilayas du territoire national. C’est un chiffre effrayant et humiliant pour un pays aux grandes richesses pétrolières et gazières. 

Ce chiffre a été obtenu à la suite des recherches menées par une étude réalisée par des chercheurs du Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (CREAD). Réalisée à la demande du Programme alimentaire mondial (PAM), cette étude a démontré que des poches de pauvreté subsistent encore tant en milieu urbain qu’en zone rurale. Selon l’étude précisant qu’il y aurait 1.256.165 ménages considérés comme démunis et nécessitant une aide directe, d’après les données collectées dans 40 wilayas.

En outre, l’accès à une alimentation suffisante et saine reste insuffisant pour les titulaires de revenus faibles, vue le prix relativement cher des viandes, fruits et légumes.

La pauvreté menace donc des millions d’Algériens et les autorités sont appelées à trouver des solutions pour empêcher que la précarité ne menace la santé de nos compatriotes. Avec une croissance démographique galopante, le défi est de taille pour l’Etat algérien.