Après avoir régné pendant de nombreuses années sur les marchés publicitaires à Alger, le patron de la société de publicité, A display, Mourad Hadj-Saïd a été arrêté dimanche. Il est mis sous mandat de dépôt, a-t-on appris de différentes sources.

Le jeune patron est notamment soupçonné de ne pas avoir payé les montants dus aux loyers des espaces publics qu’il doit verser aux municipalités. L’homme n’aurait pas, non plus, versé ses impôts. Ce qui a poussé les autorités de la wilaya d’Alger à retirer, depuis la semaine dernière, les panneaux publicitaires géants, installés par la société A display, tout au long de l’autoroute qui mène de Dar-El Beïda à Zerlada.

Au mois de mai dernier, un panneau installé par la société de Hadj-Saïd à Ben-Aknoun est tombé, provocant le décès d’un ouvrier. L’autoroute était également fermée à la circulation durant de longues heures.

Le mode opératoire de Hadj-Saïd, qui s’est fait connaître par la commercialisation du mobilier urbain, étonne les observateurs. L’homme « offre » gratuitement des abribus et autres équipement aux collectivités. En contrepartie de quoi ? C’est l’une des question sur lesquelles l’homme doit répondre.