Les enquêteurs en charge de l’affaire de la cocaïne du Port d’Oran où le milliardaire algérien Kamel Chikhi est, pour le moment, le principal suspect ont commencé à visionner toutes les vidéos enregistrées par les caméras de surveillance de l’aéroport international d’Alger, a-t-on appris au cours de nos investigations. 

Depuis ce matin dimanche, une commission composée par des enquêteurs de la Gendarmerie Nationale et des officiers des services secrets ainsi que des représentants du ministère de la Justice ont procédé à l’analyse des images qui retracent les entrées et les sorties du territoire national de Kamel Chikhi durant tous ces derniers mois.

L’objectif des enquêteurs, nous apprennent plusieurs sources concordantes, est de tracer tous les déplacements du propriétaire du container contenant plus de 650 KG de cocaïne pure importée depuis le Brésil. Il est également question, a-t-on encore appris, de vérifier la nature des objets et bagages transportés par Kamel Chikhi lors de ses voyages à l’étranger. Les enquêteurs cherchent enfin à savoir si le premier importateur de viandes surgelées en Algérie a bénéficié d’un quelconque traitement de faveur pour déjouer la vigilance des contrôles de sécurité pour monter à bord des avions qui le transportaient vers l’Europe ou le Moyen-Orient.

Algérie Part poursuit encore ses investigations sur ce dossier très délicat qui fait l’objet d’un blackout total de la part des autorités.