Le vol des bagages est en train de devenir un véritable fléau en Algérie. Selon nos investigations, en 2017, Air Algérie a déploré le vol de plus de 30 mille bagages dans les aéroports répartis sur notre territoire national. Ce sont plus de 30 mille passagers qui ont déposé des requêtes ou signalé la disparition de leurs bagages. 

Un chiffre qui fait froid dans le dos. Il s’agit surtout d’un énorme préjudice causé à Air Algérie car la compagnie battant pavillon national a été amenée à rembourser ou indemniser les passagers ayant été victimes d’un vol de bagages. Le montant de ces indemnisations n’a pas été fixé avec précision par nos sources, mais les pertes financières sont importantes et aggravent le déficit budgétaire d’Air Algérie, assurent des sources proches de la direction générale d’Air Algérie.

D’après nos investigations, le vol des bagages touche essentiellement les passagers en provenance des pays de l’Afrique subsaharienne qui empruntent Air Algérie pour transiter via Alger et rejoindre les différentes villes françaises. Ces passagers sont la cible privilégiée des voleurs de bagages de l’aéroport international d’Alger. Les bagages de ces voyageurs sont souvent constitués de produits artisanaux ou commerciaux dotés d’une forte valeur marchande.

En raison de ces vols répétitifs, plusieurs passagers boycottent Air Algérie au Sénégal, Burkina Faso ou le Mali. Selon nos sources, la direction générale d’Air Algérie a adressé plusieurs correspondances à la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA) pour réclamer des mesures contre les vols des bagages des passagers et voyageurs. Ces réclamations sont restées, malheureusement, lettre morte.