A la fin du mois de Mai 2018, le secrétaire du FLN, Mr Djamel OULD ABBAS avait limogé pas moins de 15 membres du bureau politique pour les remplacer par une nouvelle liste de personnes qu’il estime être un soutien  »total et sans condition » au président de la république Abdelaziz Bouteflika.

Selon d’autres déclarations du secrétaire général du FLN, ce renouvellement  »exigé en haut lieu » obéit également à un rajeunissement des instances du parti.

Le député d’Oran, MELIANI Mohamed, né en 1955, figure parmi les nouveaux arrivants et ce n’est certainement à cause de son jeune âge.

Cet ancien policier qui aurait été, selon nos informations, radié des effectifs de la DGSN a rejoint les effectifs du port d’Oran dans les années 80 en tant que simple agent de sécurité pour finir…conseiller du PDG du port.

Cet ex-syndicaliste du port a été élu à l’Assemblée Populaire de la Wilaya d’Oran sur la liste FLN au même titre que le neveu de Chakib KHELIL : Djamel Eddine Khelil.

 » Meliani Mohamed avait d’abord été membre du Parti du Travail de Louisa Hanoune, avant de rejoindre le FLN pour les élections législatives de mai 2017 avec l’appui d’un important importateur de blé pour être élu député à l’assemblée nationale 2017’’ Nous informe un de ses ex collègue du Port d’Oran.

Selon les mêmes sources, Mr MELIANI Mohamed serait proche de l’actuel du Ministre des transports ce qu’il lui a permis d’être propulsé Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Travailleurs des Ports Algériens (FNTPA).

Rappelons que Mr MELIANI Mohamed avait bénéficié pour sa retraite d’un montant important avant de rendre plus de 300 millions de centimes lorsqu’il a été informé que des poursuites judiciaires allaient être incessamment lancées suite à la découverte de la supercherie par le commissaire au compte, comme l’avait rapporté Algeriepart dans une de ses éditions.

Plusieurs ex collègues du député MELIANI Mohamed, ayant également bénéficié illégalement d’un pécule de retraite, auraient reçus des convocations dans le cadre d’une enquête diligentée par la gendarmerie.

Le nouveau statut de Mr MELIANI Mohamed va-t-il le mettre à l’abri d’une convocation ?

Nous avons tenté de joindre Mr MELIANI Mohamed et lui avons transmis un courriel au siège de la FNTPA. Nous n’avons pas reçu de réponses.

Au-delà de leur train de vie qui interpelle, c’est le fulgurant parcours des personnes ayant gravité au sein ou autour du syndicat du port d’Oran qui demeure surprenant.

A l’heure ou les ports font l’objet de toutes les attentions, il serait fondamental de se pencher sur les membres influents des infrastructures portuaires et leurs rôles réels dans cette activité sensible.

A suivre…