Contrairement aux idées reçues, il y a plus d’hommes que de femmes en Algérie. Et contrairement à certaines croyances, il y a plus de garçons qui sont nés en 2017 que de filles.

Selon les chiffres donnés par l’Office national des statistiques (ONS), l’Algérie enregistre pas moins de 1,06 millions de naissances vivantes. Parmi ces naissances on note 541.189 garçons et 518.325 filles. Cela donne une répartition des naissances par sexe de 104 garçons pour 100 filles.

Globalement, la population algérienne est estimée à 42,2 millions d`habitants au 1er janvier 2018. Nous étions 41,3 millions d’habitants au 1er janvier 2017 et 40,4 millions au 1er janvier 2016. Le nombre d’hommes dépasse légèrement celui des femmes : Sur une population de 41,72 millions enregistrée au 1er juillet 2017, 21,1 millions sont de sexe mâle et 20,59 millions sont de sexe féminin.

Pour ce qui concerne les tranches d’âge de la population, il est constaté que les moins de 25 ans ont été de 18,76 millions d’individus, soit 45% de la population globale. La population des moins de 30 ans a été de 22,48 millions, soit 54% de la population globale.

En plus de ces données, l’Office national des statistiques se projette dans l’avenir. L’office avance que sous l’hypothèse d’atteindre un indice conjoncturel de fécondité de 2,4 enfants/femme et d’une espérance de vie de 82 ans pour les hommes et de 83 ans pour les femmes, la population résidente en Algérie atteindra un nombre de 44,253 millions en 2020, de 51,352 millions en 2030 et de 57,65 millions en 2040.