Belala Djilali, le procureur  général prés la Cour de Sétif se trouve chez lui et passe un weekend tranquille en famille. Il n’a jamais été interpellé par les services de sécurité dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de la Cocaïne du port d’Oran comme il a été rapporté malencontreusement par de nombreux médias électroniques algériens.

L’actuel procureur général de la Cour de Sétif n’a même pas été convoqué pour être entendu par les enquêteurs, a confirmé Algérie Part au cours de ses investigations.

Belala Djilali fait partie, par ailleurs, des rares juges qui ont condamné « Kamel le boucher » en 2012 lorsqu’il était magistrat au tribunal de Hussein Dey. À cette époque, le milliardaire controversé a violé la propriété d’un voisin à Kouba.

Nous n’avons trouvé, d’ailleurs, aucun lien pécunier entre le magnat de l’immobilier et principal suspect dans l’affaire de la cocaïne d’Oran et ce procureur qui ne possède qu’un seul appartement LPP à Staoueli (Alger).