La pression des concessionnaires automobiles et des chancelleries étrangères a fini par payer.

Les membres de la commission des finances de APN ont décidé mercredi de supprimer la TVA sur les véhicules montés localement imposée dans la Loi de finances complémentaire (LFC) 2018.

Selon des sources parlementaires, ce sont les députés du FLN qui ont reçu des instructions afin de militer en faveur de la suppression de cette taxe qui risque de porter à la hausse les prix des véhicules montés localement.  Une hausse vertigineuse qui risque de mette en péril le pouvoir d’achat des Algériens et le futur des investissements dans le secteur automobile. Signalons enfin que le projet de loi de finances complémentaire sera adopté le 28 juin prochain.