Le syndicat national des magistrats a fait parvenir  à Algérie Part sa réaction à la suite d’un article paru sur notre site concernant l’arrestation d’un Procureur à Khemis Miliana, dans la wilaya d’Ain Defla, en flagrant délit de corruption. 

Le syndicat national des magistrats dément cette information et déplore une atteinte à l’institution judiciaire et considère que cette information est dénuée de tout fondement.  Pour plus de clarté, nous publions cette mise au point dans le souci de rétablir la vérité et pour démontrer à tous nos lecteurs, et lectrices, que nous tenons à respecter la déontologie de notre métier quelles que soient les circonstances difficiles dans lesquelles nous l’exerçons.