La corruption est érigée en véritable système dans le pays. Aucun corps de métier ne semble être épargné. Même pas la justice, pourtant, censée punir les corrompus.

Ainsi, le procureur général près de Khemis-Meliana, dans la wilaya de Ain-Defla, a été arrêté en flagrant délit de corruption. Le fonctionnaire de la justice a été piégé par une avocate qui lui a remis une somme d’argent en contrepartie de l’aménagement d’une peine de l’un de ses mandants. Mais l’avocate a bien préparé son coup. Elle a tendu une souricière qui a permis aux gendarmes d’arrêter le corrompu.

Ce genre d’actions est très rare. Mais cela confirme que malgré les tentations, il reste encore des gens honnêtes dans ce pays. Surtout que depuis quelques années, tout le monde évoque des cas de corruption dans le rang des magistrats et dans le corps judiciaire de manière générale. Mais les cas de flagrant délit ou de dénonciation sont plutôt rares. Cela mérite donc d’être relevé !