Kamal Bouchama, ancien ministre la Jeunesse et des Sports (1984-1988) et d’ambassadeur d’Algérie en Syrie au début des années 2000, a jeté un véritable pavé dans la mare lors de son passage sur le plateau de l’Emission Impossible diffusée mardi soir sur Beur TV. 

Cet ancien haut responsable algérien qui était membre au comité central du FLN la corruption a pris aujourd’hui une dimension dramatique en Algérie. “À notre époque, nous volions à la cuillère, aujourd’hui on vole au Poclain !”, a confié ainsi sans aucun langage de bois l’ancien ministre qui reconnaît ainsi que le fléau de la corruption a toujours été bien enraciné en Algérie. Ceci dit, par rapport aux années 70 et 80, la corruption a dépassé les seuils les plus inimaginables, a-t-il dénoncé ouvertement en revenant en détail sur les exécutions ordonnées par le défunt Président Houari Boumédiène  à l’encontre des personnes interpellées pour corruption.