C’est un inqualifiable dérapage que vient de commettre Mohamed Slimani, le DG du Centre National du Registre du Commerce par abréviation CNRC. A la suite des révélations d’Algérie Part, documents à l’appui, de plusieurs anomalies et irrégularités suscitant un véritable malsain au sein du CNRC, ce DG ne trouve pas mieux que de virer une pauvre et innocente secrétaire pour assouvir sa soif de vengeance. 

En effet, sans le moindre motif valable, Belarbi Souhila qui travaille comme secrétaire  depuis 21 ans à la direction générale du CNRC a été limogée par Mohamed Slimani déstabilisé et rongé par l’inquiétude à la suite de la publication par Algérie Part de plusieurs documents démontrant sa très mauvaise gestion d’un organisme étatique d’une importance vitale pour le bon fonctionnement de l’économie nationale.

Algérie Part déplore cette mesure de vengeance arbitraire dénotant la peur-panique qui s’empare de la direction générale du CNRC. Cette dernière ne veut surtout pas que l’opinion publique sache les magouilles qui s’opèrent à l’intérieur du CNRC. Algérie Part poursuivra ses investigations et fera prochainement des révélations fracassantes sur la gouvernance de monsieur Mohamed Slimani et de ses acolytes.