La vidéo diffusée par la journaliste algérienne, Lila Haddad, fait très mal aux autorités algériennes. Pour preuve, deux jours après une lettre de protestation adressée par l’ambassade d’Algérie à Bruxelles à la commission européenne, l’ambassadeur européen en Algérie a été convoqué, lundi, au ministère des Affaires Etrangères.

Un communiqué du département de Abdelkader Messahel précise que « M. John  O’Rourk, a été convoqué au siège du Ministère des Affaires Etrangères par M. Noureddine Ayadi, Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères ».

« Le haut responsable algérien a, à cette occasion, relevé avec indignation et réprobation que l’enregistrement par la dénommée Mme Lefèvre née Haddad,  ressortissante belge d’origine algérienne, a été réalisé dans des installations officielles du Parlement Européen utilisant ainsi et détournant abusivement des symboles de l’Union Européenne pour porter gravement atteinte à l’honneur et à la dignité des institutions de la République Algérienne », indique un communiqué du ministère des Affaires Etrangères.

Le document rappelle que le secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères a « exprimé le vœu que l’Union Européenne se démarque publiquement  de cette manœuvre et demandé que des actions concrètes soient prises contre les agissements irresponsables de la contrevenante ».

Dans une récente vidéo controversée qui a suscité une énorme polémique, Lila Haddad a notamment accusé le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, d’être « l’otage » de ses proches.