Vendredi soir, l’équipe nationale, version Rabah Madjer, n’a pas perdu non seulement sur le terrain, mais également dans les gradins. Les joueurs ont joué devant des gradins presque vides.

Pourtant, à quelques mètres de l’arène olympique, des milliers d’Algériens ont payé des billets allant de 1000 Da à 2000 DA pour suivre un spectacle d’un autre genre : le grand chanteur et poète Lounis Aït Menguellet se produisait au même moment que jouait la sélection nationale de football. Le concert était organisé au sein de la Coupole du complexe olympique. Force est de constater que le chanteur a fait plaisir à ses fans, nombreux à venir le voir.

En revanche, les joueurs de l’équipe nationale dirigée par Madjer ont déçu les quelques centaines de supporters qui sont venus regarder Algérie-Cap Vert. L’indétrônable Lounis Aït Menguellet, dont la popularité n’a jamais été démentie tout au long de 51 ans de carrière, a donc pris le dessus sur les joueurs de l’équipe nationale ! Un fait rarissime et inédit.