Le Ministre des Transports Mr ZAALANE a effectué, le 29 Mai 2018, une visite sur le terrain afin de s’enquérir de l’état d’avancement du chantier de la nouvelle aérogare de l’Aéroport International d’Alger, durant laquelle il a constaté, avec satisfaction, l’état d’avancement des travaux de la piste principale, le projet de la voie ferrée, la réalisation de la tour de contrôle ainsi que de le futur Hôtel de l’aéroport.

Le projet du terminal ouest, dont il a déclaré que le Président de la République accordait un grand intérêt, a pourtant souffert de bien des dénonciations de corruption et de décisions plus que surprenantes émanant du responsables du projet d’extension de l’aéroport.

Le Ministre des transports a été saisi par plusieurs entreprise étrangères britanniques pour des actes de corruption et un traitement inapproprié par les gestionnaires de ce projet. En vain…

La presse en ligne étrangère s’était même emparée de cette affaire, et avait publié des déclarations d’un très haut cadre d’une société britannique victime d’un incroyable chantage.

Des Emails échangés et bien d’autres documents viennent renforcer la thèse du chantage comme dans ce courriel interne que nous avons pu nous procurer ou il est fait mention d’une demande de paiement d’avance d’une somme de 15% sur le projet informatique de l’aéroport !

Les autorités britanniques alertées, mènent actuellement une enquête sur ces soupçons de corruption liés à l’aéroport d’Alger où se mêlent les noms d’intermédiaires, de très hauts responsables algériens et au moins deux entreprises du Royaume-Uni : ULTRA ELECTRONICS et GATE TECHNOLOGIES.

Algeriepart qui avait révèlé ces soupçons de malversations dans ces précédentes éditions, avait finalement eu raison, malgré les déclarations parues sur les journaux électroniques, d’une source inconnue se prétendant parler en place et lieu de la SGSIA.

Cette dernière, nous le rappelons, est une entreprise publique sous tutelle du Ministère du Transport.

D’ailleurs il est étrange que les services de communication de ce même Ministère ne se soient pas manifestés contre cette source inconnue qui parle à la presse à propos d’une société publique dont ils sont responsable…

Algeriepart, qui continue d’enquêter sur la Société de Gestion des Systèmes et Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA), a pu constater des éléments troublants que Mr ZAALANE, n’a certainement pas du remarquer.

Selon nos sources, les branchements informatiques de la nouvelle aérogare n’ont toujours pas abouti et cela à cause du retard et de l’incapacité des fournisseurs à appréhender les difficultés de connexions avec l’ancienne aérogare…

Autre étrangeté, certainement éludée par le Ministre, dans le projet de l’extension de l’aéroport d’Alger, des bureaux ont été aménagés en back office, destinés à être loués à des compagnies étrangères ou locales.

L’aspect commercial du projet consiste, évidemment, à exploiter au mieux et tirer profit des infrastructures du nouveau terminal, afin d’engranger des recettes à même de participer au remboursement des prêts contractés par la SGSIA.

Pourtant, Mr Amine KHEIDER, le responsable du projet d’extension de l’aéroport d’Alger, n’a pas trouvé mieux que de modifier un espace bureau et de le détourner de sa vocation à d’autres fins…

En effet, KHEIDER a décidé d’aménager cet espace, en le transformant en un confortable appartement avec chambre à coucher et jacuzzi, destiné à sa hiérarchie !

Nous avons été étonnés de voir cet agencement tenu secret, ce qui devrait tout autant surprendre Le Président de la République si jamais Mr ZAALANE lui rapportait cette information’’, nous dirons plusieurs employés de la SGSIA amusés par cette cocasse situation.

Une copie de la fiche d’approbation portant sur l’achat d’un luxueux lit à deux places, destiné à cet appartement ont fuité sur les réseaux sociaux.

Une étrange décision qu’Amine KHEIDER n’a voulu ni infirmer ni confirmer, lorsque nous l’avons contacté.

Nos questions étaient de savoir si le cahier de charge initial et les plans prévoyaient un appartement avec chambre à coucher et Jacuzzi ?

Et si tel n’est pas le cas, qui a en exigé son réaménagement ? Et enfin à qui est finalement destiné cet appartement et pour quel usage ?

Par ailleurs, durant nos investigations, nous avons été destinataires d’enregistrements de conversations audios qui révèlent que lors d’invitations à des matchs de foot en Espagne, pris en charge par le fournisseur des travaux électriques espagnol COBRA, KHEIDER aurait au moins par deux fois empoché des enveloppes d’argent, sous l’œil du locuteur, témoin très proche du fournisseur espagnol…

La voix sur ces enregistrements a certes été vérifiée par nos soins, mais pas authentifiée par les autorités judiciaires, aussi nous avons décidé de ne pas les diffuser, tant les accusations sont graves.

Rares sont les projets en Algérie qui ne fassent pas l’objet de convoitises ou de malversation, certaines personnes autour du projet de l’extension de l’aéroport, se sont enrichis de manière spectaculaire, leur train de vie a changé, nous le voyons parce que ce sont nos collègues et on les côtoie tous les jours, Allah yehdihoum’’, nous résume avec une pointe d’amertume un employé de l’aéroport en ce mois de Ramadan.

Triste constat…