Il n’est plus question de tolérer les détournements et déclassements des terres agricoles. C’est du moins ce que révèle cette instruction du ministère de l’Intérieur obtenue par Algérie Part au cours de nos investigations.

Adressée à tous les Walis du pays, cette instruction signée par Noureddine Bedoui ordonne d’empêcher la cession des terres agricoles au profit des projets de construction des édifices publics. Cette instruction recommande également d’arrêter de gaspiller le foncier agricole et de la sacrifier pour les programmes de construction des logements publics.

Cette instruction “lève le ton” jusqu’à menacer d’enclencher des poursuites judiciaires à l’encontre de tous les responsables coupables d’atteintes au foncier agricole. Les walis sont instruits enfin de multiplier les visites de travail sur le terrain pour veiller sur la préservation de la dimension agricole des exploitations individuelles ou collectives réparties à travers le pays.

En ces temps durs marqués par des dépenses onéreuses pour couvrir les frais en devises des importations des produits alimentaires, les autorités algériennes ne veulent plus dilapider des terres agricoles qui se font rares et précieuses. La souveraineté alimentaire du pays est plus jamais en danger.