“D’ici 2030, “tous les champs pétroliers et gaziers utiliseront l’énergie solaire pour faire fonctionner leurs installations”. C’est avec ces termes que le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a résumé sa stratégie pour la promotion des énergies renouvelables en Algérie. 

Dans une interview diffusée sur la Global Platform du cabinet de recherche économique et de conseil Oxford Business Group (OBG), le PDG de Sonatrach a expliqué que l’Algérie va oeuvrer aujourd’hui à développer les énergies nouvelles et renouvelables tout en continuant à exploiter les énergies conventionnelles. Le développement des énergies renouvelables, notamment solaire, se veut l’autre pilier de la nouvelle stratégie de Sonatrach SH2030. 

”Les choses bougent positivement. Nous avons toujours besoin d’énergies fossiles. Nous développons de plus en plus les ressources renouvelables, mais nous allons utiliser le gaz et le pétrole pendant encore une longue période. L’énergie fossile est vouée à un bel avenir en Algérie”, a assuré ainsi le PDG de Sonatrach. “Chaque installation consomme jusqu’à 20% de sa production. L’utilisation de l’énergie solaire pour répondre aux besoins de chaque installation est absolument nécessaire”, a insisté Ould Kaddour qui a affirmé que d’ici 2030, “tous les champs pétroliers et gaziers utiliseront l’énergie solaire pour faire fonctionner leurs installations”.