Incroyable, mais vrai : si les augmentations des tarifs des documents biométriques telles qu’elles sont prévues par la loi de finances complémentaire 2018 sont validées et officialisées par le gouvernement, le passeport algérien deviendra le plus cher au monde ! Explications. 

En effet, si pour un passeport de 28 pages, les autorités algériennes veulent augmenter le prix de sa délivrance à 10 mille Da, le nouveau tarif du passeport biométrique de 48 pages a été fixé à 50 mille Da, soit plus de 357 euros si l’on se réfère à un taux de change fixé pour 1 euro = 140 Da. A ce prix-là, le passeport algérien est tout simplement le plus cher au monde ! Il dépassera le prix de l’établissement du passeport australien qui a, pourtant, explosé au cours des dix dernières années, le rendant le plus cher au monde, selon une étude réalisée par le journal australien, le New Daily.  Le coût de ce document, valable 10 ans, atteint les 282 dollars australiens soit environ 184 euros. Le passeport algérien va coûter ainsi presque le double du passeport australien !

Il sera encore plus onéreux que le passeport turc, réputé selon le site de voyage GoEuro comme étant l’un des documents les plus chers au monde. Le passeport turc coûte actuellement l’équivalent de 166 euros. Le nouveau passeport biométrique algérien sera encore plus cher que tous les autres passeports européens. Preuve en est, pour la délivrance du passeport français, il faut débourser uniquement 89 euros, soit l’équivalent de près de 13 mille Da. Le passeport belge ne coûte pas plus que 80 euros. En Angleterre, il faut débourser l’équivalent de 100 euros pour obtenir un passeport.
Même aux Etats-Unis, le passeport ne coûte pas aussi cher que le passeport algérien de 48 pages. Le passeport américain ne dépasse pas les 135 dollars US. Le prix du document de voyage made in Algérie dépassera également les prix de tous les passeports africains, considérés parmi les plus chers au monde.
Ainsi, le passeport algérien coûtera plus cher que le passeport congolais (RDC) à 164 euros, le passeport tchadien à 228 euros ou camerounais à 114 euros. Dans les pays voisins, les prix des passeports biométriques ne dépassent même pas les 30 euros !
Avec cette nouvelle augmentation insensée, les autorités algériennes entreront dans l’histoire ! Le passeport deviendra un objet de luxe qu’il faudra collectionner  et chérir. Soulignons enfin qu’un critère rationnel ne justifie le prix d’un passeport à plus de 350 euros. C’est tout simplement du jamais vu à travers le monde entier. Les dirigeants algériens sont-ils conscients de ce qu’ils veulent réellement faire ?