La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach est en train de négocier secrètement l’acquisition d’un important logiciel de gestion pour imposer la transparence et la traçabilité à toutes ses directions et services, a-t-on appris au cours de nos investigations. 

Sonatrach s’apprête à acquérir un logiciel de gestion très sophistiqué auprès du géant allemand SAP SE, le premier éditeur de logiciels en Europe et le quatrième dans le monde. Pour l’heure, des experts de cet éditeur international sont en train d’auditer les besoins de Sonatrach et son fonctionnement informatique afin de lui proposer le logiciel qui sied à ses fonctions.

Il s’agit, selon les informations recoupées par nos soins, de doter Sonatrach d’un système dans lequel les différents services la comptabilité, les finances, les ressources humaines, la production, la maintenance, etc, seront tous reliés entre eux par l’utilisation d’un système d’information centralisé sur la base d’une configuration client/serveur.

Le système SAP doit permettre à la direction générale de Sonatrach d’imposer de la transparence et une bonne gouvernance au niveau de toutes ses ramifications qui souffrent cruellement de l’opacité et des diverses pratiques de la corruption.

Ce système permettra également de réorganiser le service commercial qui compte pas moins de 200 agents dont les agissements suspects et douteux ont donné lieu à des pratiques très occultes à défaut d’un véritable système de gestion moderne. Notons enfin que l’éditeur allemand ne devra fournir sa solution que d’ici une année et demie. Durant toute cette période, il est question de procéder à une évaluation de toutes les failles informatiques de Sonatrach. Et, semble-t-il, elles sont bien nombreuses.