L’aventure d’Algeriepart a commencé il y a tout juste un an, le 21 Mai 2017. Depuis, le premier et seul journal d’investigation dédié en Algérie, n’a cessé de décrypter l’information, de publier des enquêtes et de mettre à jour des affaires de corruption et de dilapidation d’argent public.

L’équipe d’Algeriepart a, tout au long de cette année, mis à nu, dans de nombreux articles, les relations incestueuses qui existaient entre le monde politique et l’argent dans notre pays, tout comme nous avons divulgué, à notre fidèle lectorat, d’innombrables cas de conflits d’intérêts, causés par un népotisme et une absence de morale qui ne cessera de nous étonner.

Nous n’avons épargné ni les puissants et leurs réseaux, ni les nantis et l’interprétation bien personnelle qu’ils se font de la chose publique, encore moins les élus qui pendant leurs mandats pensent plus aux dividendes et privilèges qu’ils peuvent tirer de leur mission publique, qu’à l’amélioration du quotidien de ceux-là même qui les ont élus.

Et il était prévisible que nous allions faire face à de très fortes pressions, à des tentatives d’intimidations, et à de permanentes attaques dont a fait l’objet notre site internet.

Bien sûr que nous avons pu, quelques fois, commettre quelques erreurs, et il est presque certain que nos prises de risques ont parfois surpris et même peut-être déçu.

Tel n’était bien évidemment pas le but.

A chaque fois que nous nous sommes retrouvés en face de certaines de ces questions délicates, et qui appelaient à des décisions qui ont pu paraître inappropriées, nous avons pu avancer en plaçant nos lecteurs au centre de notre décision et à apporter notre mea-culpa quand cela était nécessaire.

Et c’est grâce à vous, que nous figurons, après 365 jours, parmi les 500 premiers sites les plus consultés dans notre pays.

Algeriepart est aujourd’hui un site qui pèse, qui dérange mais qui existe grâce à nos efforts et à vos encouragements.

Nous sommes conscients que nous avons encore à nous parfaire tout comme le chemin est encore long pour créer un dynamique à même de faire aboutir la vérité.

Mais aujourd’hui nous sommes tous, au sein d’Algeriepart, fiers du chemin que nous avons pu parcourir avec vous, et vous remercions pour tous vos encouragements, conseils et critiques.

Une année d’enquêtes qui se tourne, d’autres qui commencent ! Notre combat continue…