Le lanceur d’alerte Noureddine Tounsi, qui était poursuivi pour avoir dénoncé des actes de corruptions et de malversations au niveau du port d’Oran, a finalement été acquitté hier 22 Mai 2018 par le tribunal d’Oran.

La direction du Port d’Oran lui reprochait d’avoir divulgué cette affaire au public sur le journal Algeriepart et principalement lors de sa participation aux programmes télévisuels : l’Emission Impossible, sur la Chaine Beur TV !

Par deux fois invité à cette émission, Noureddine Tounsi avait mis à nu les pratiques mafieuses pratiquées au sein de l’entreprise portuaire d’Oran favorisant, entre autres, l’ETRHB du puissant Ali Haddad.

C’est d’ailleurs sur cette même chaine que le lanceur d’alerte avait interpellé les Ministres du transport et de la justice alors que tous les intervenants avaient tenté d’étouffer le scandale qu’il avait mis à jour…

Rappelons que le 24/10/2017 un non-lieu avait été prononcé par la juge chargée du dossier sans que Tounsi ne soit entendu en tant que lanceur d’alerte.

Dès que la brigade économique et financière de la sûreté d’Oran avait commencer par convoquer les principaux inculpés désignés par Noureddine Tounsi, dont le juriste du port d’Oran, le Directeur des Ressources Humaines et des syndicalistes, le PDG et le juriste du port d’Oran ont immédiatement été convoqués au siège du Ministère du Transport à Alger.

Mais au lieu d’ouvrir une enquête interne, comme tout le monde s’y attendait, le Ministère du Transport, à travers l’entreprise portuaire, avait décidé de porter plainte le 23/11/2017 contre Noureddine Tounsi pour injures diffamation et fausses déclarations…

C’était sans compter sur la chambre d’accusation, saisie le 17/12/2017, après une procédure d’appel du procureur sur le non-lieu prononcé et sa demande de poursuite de l’instruction et de la désignation d’un expert-comptable.

Après une première comparution le 15 mai, Noureddine Tounsi est donc acquitté le 22/5/2018 des chefs d’inculpations avancés par les responsables du Port d’Oran.

Ce n’est pas pour autant que Noureddine Tounsi baissera les bras a-t-il déclaré.

Il réclame avec force la réouverture du dossier du hadj et de la omra qu’il a dénoncé et qu’Algeriepart avait largement diffusé.

Cette fois-ci, Mr Zaalane, Ministre du Transport, va-t-il enfin intervenir afin de décider de réhabiliter Mr Noureddine Tounsi à son poste au niveau du Département commercial du Port d’Oran, et par le même temps suspendre ceux qui sont poursuivis pour des actes de malversation et qui continuent d’exercer au niveau de l’enceinte portuaire d’Oran ?

Algeriepart n’avait cessé depuis le début de cette affaire de publier des articles en soutenant le lanceur d’alerte en quête de vérité, la justice vient de lui donner raison…

Soutien, qui, il faut le rappeler, a été indéfectible par de nombreux compatriotes en Algérie et des ONG à l’étranger, à travers leurs actions, témoignages et écrits.

La Plateforme de Protection des Lanceurs D’alerte en Afrique (PPLAAF) salue d’ailleurs la décision de la justice algérienne et appelle les autorités à poursuivre avec diligence les faits dévoilés.

Une première dans l’histoire !