Les feuilletons des scandales immobiliers et fonciers se poursuivent dans la très chic localité de Hydra à Alger. Les quartiers de cette commune algéroise très prisée par la nomenklatura et les bourses les plus aisées sont la cible privilégiée de tous les promoteurs les plus influents qui rêvent de s’offrir des assiettes foncières dans cette partie de la capitale Alger où le prix du M2 a battu des records affolants rarement égalés y compris dans les plus prestigieuses villes européennes. 

Mais les habitants de Hydra refusent de subir le diktat des promoteurs et se révoltent contre leurs manœuvres suspectes pour ériger des immeubles géants en plein cœur de paisibles quartiers résidentiels réputés pour leur original cachet urbanistique hérité de la période coloniale. A la rue des Pins à Hydra, plusieurs familles ont adressé des correspondances à toutes les autorités locales et nationales pour dénoncer un projet immobilier qui porte préjudice à tous les voisins. Selon les documents obtenus en exclusivité par Algérie Part, le promoteur Adel Bedjaoui, propriétaire de la Sarl Archi Prog, a voulu lancer les travaux de construction d’un immeuble en R+2 au niveau de cette rue très résidentielle.

Or, ces travaux s’inscrivent en porte à faux de la réglementation régissant l’urbanisme dans notre pays. Le promoteur cherche à enclaver les domiciles de plusieurs voisins, accusent ces documents en notre possession. Par ailleurs, des travaux de démolition ont été menés sans aucun permis. Quant aux travaux de construction du futur immeuble, ils se déroulent sur un terrain en pente raide située dans une intersection à quatre voies sans trottoirs ! ll s’agit donc d’un ouvrage dangereux situé, en plus, tout près d’une zone abritant un trafic routier très dense.

Inquiets pour le devenir de leur quartier, les résidents de la rue des Pins ont déposé plainte au niveau de la Police. Ils ont également saisi les services de la direction de l’urbanisme de leur commune Hydra, le wali délégué de Bir-Mourad Raïs. Le Wali d’Alger et même les services de la Présidence de la République ont été interpellés comme le démontrent nos  documents.

Depuis avril 2017, période au cours de laquelle les travaux de ce chantier ont commencé, ces résidents mènent un combat sans répit. Mais à Hydra, qui peut arrêter le pouvoir de l’argent et l’influence des promoteurs immobiliers ?