La fabrication et maintenance des ascenseurs sera, désormais, possible en Algérie grâce à la création d’une société mixte algéro-italienne.

Spécialisée dans la fabrication et la maintenance d’ascenseurs, monte- malades et monte-charges, cette société s’appellera CIAM Ascenseurs Algérie et sera basée à Tlemcen. Elle entamera, en janvier prochain, la production de ces équipements en vertu d’un accord accord d’association a été signé le 18 décembre dernier entre le partenaire italien CIAM Ascensori e Servizi Srl, et la partie algérienne représentée par la Société d’études et réalisations étalloplastiques (SOREMEP), il s’agit d’une entreprise publique, filiale du groupe Elec El Djazair, maison mère d’une vingtaine d’entreprises publiques dont Enie ou Eniem.

Cette entrée en production sera précédée, en septembre prochain, d’une présérie au niveau de la SOREMEP qui fournira les portes et cabines et, en décembre, par une opération d’installation des machines et équipements de production et lancement progressif de la fabrication au niveau de l’usine dont l’aménagement est en cours.  Cette nouvelle usine permettra la fourniture et la maintenance des ascenseurs à l’entreprise “GEST Immo” de l’AADL qui doit gérer un parc de 1.500 ascenseurs à l’échelle nationale. Enfin, cette SPA prévoit de couvrir les besoins du marché national qui connaît depuis des années de graves dysfonctionnements.

En 2015, un état des lieux a été effectué et a montré que le parc algérien est constitué de 40.000 ascenseurs, dont la moitié est en panne ou à l’arrêt. Un énorme marché attend donc le démarrage de cette nouvelle usine. L’entreprise italienne Ciam devrait fournir, par ailleurs, 40% des composants de l’ascenseur produit en Algérie. La partie algérienne s’occupera de tout ce qui est mécano-soudé. Une école de formation de 650 agents de maintenance agréés sur l’ensemble du territoire national sera lancée pour fournir une main-d’oeuvre qualifiée.