La loi de Finances complémentaire pour 2018 n’est pas abandonnée. Les membres du gouvernement, réunis autour d’Ahmed Ouyahia, vont étudier le projet de loi en « seconde lecture » dès ce jeudi. La copie révisée de ce projet de loi, qui a commencé à susciter des polémiques publiques, va être discutée et probablement adoptée lors de la réunion du gouvernement qui se tiendra donc ce jeudi.

Contrairement à la copie qui a soulevé des inquiétudes, la copie revue n’est toujours pas rendue publique. Elle va être portée à l’opinion publique dans les tous prochains jours. En attendant, on ne sait pas exactement quels sont les points qui seront révisés. Mais la copie initiale de cette loi a notamment été marquée par de grandes taxes portant sur l’élaboration d’un permis de conduire à 5000 DA et une autre de 10 000 à 20 000 Da sur la carte grise.

Des mesures qui ont poussé le chef de l’Etat à intervenir pour « demander au gouvernement une deuxième lecture ».

Cette lecture au niveau du gouvernement va ouvrir la voie à la présentation de cette loi devant le Conseil des ministres qui se tiendra dans les prochains jours. La loi de Finances complémentaire sera ensuite présentée à l’Assemblée populaire nationale pour une simple formalité d’adoption. La loi sera promulguée par voie d’ordonnance présidentielle et sera applicable dès sa signature par le chef de l’Etat.