La veille du mois de Ramadhan, Abdelaziz Bouteflika a voulu jouer des symboles. Il a visité, mardi, deux sites religieux de la capitale. Il a, d’abord, inauguré le siège de la zaouia El-Belkaidia, à Tixeraine, puis il s’est rendu sur le site du chantier de la grande mosquée d’Alger.

En fin de matinée, Abdelaziz Bouteflika, accompagné des ministres de l’Intérieur, celui de l’Habitat et des Affaires Religieuses, a inauguré le nouveau siège de la zaouia El-Belkaïdia, situé au quartier Tixeraine, dans la commune de Birkhadem. Selon des images diffusées par des télévisions privées, le Chef de l’Etat a assisté à un chant religieux et une récitation du Coran dans la grande salle de l’édifice.

Il a également assisté à la présentation du site qui comprend, en plus d’une salle de prière de 500 personnes, une bibliothèque, un centre de formation professionnelle et un dortoir. Décision est, d’ailleurs, prise que les « cours mohammadiens », qui se déroulaient d’habitude à Sidi-Maarouf (Oran) chaque mois de Ramadhan, se dérouleront cette année à Tixeraïne.

Le cortège présidentiel s’est ensuite dirigé vers le chantier de la Grande mosquée d’Alger, situé à Mohamadia. Le président de la République a vu les travaux de  grande salle des prières en fin achevés. Les ouvriers s’affairent, en effet, à terminer les ornements et décorations. Elle sera livrée, selon toute vraisemblance, vers la fin de l’année en cours en attendant les autres dépendances. Le chef de l’Etat est également monté dans le grand minaret. Mais il n’a fait aucune déclaration.