Les résultats de l’opérateur de téléphonie mobile Optimum Télécom Algérie émis par VEON et correspondant au premier trimestre 2018, ne cessent de confirmer toute la médiocre gestion des responsables de l’entreprise à leur tête Vincenzo Nesci comme nous n’avons jamais cessé de le dévoiler.

Le groupe VEON, qui détient 49% du capital de Djezzy vient de publier des résultats en baisse concernant le premier trimestre de l’année 2018 par rapport au trimestre précédent.

Nous avons par toujours dénoncé et à juste titre, la mauvaise gestion l’opérateur de téléphonie mobile détenu par l’état algérien à hauteur de 51%.

C’est la troisième année consécutive ou Djezzy n’atteint pas les objectifs qui lui ont été assignés par la maison mère.

Cette incapacité à créer de la richesse dont est responsable Vincenzo Nesci à eu comme triste répercussion, l’absence de la prime de performance annuelle de l’entreprise pour les salariés de Djezzy…

Comme vous pouvez le constater sur le tableau ci-joint, les revenus du 1er trimestre 2018 établis à 23,1 Milliards de DA sont en baisse de près de 10% par rapport au 1er trimestre 2017.

Les bénéfices, quant à eux, ont dégringolé de plus de 17,3 % au premier trimestre 2018 par rapport au Premier trimestre 2017 perdant ainsi près de 200 Milliards de centimes !

Le taux de marge s’établit à 44,9%, en baisse de 4,4 % par rapport à la même période de l’année précédente.

L’autre poste stratégique qui a vu une inquiétante baisse de 44,5 % durant ce trimestre, concerne les investissements ! Ainsi pour faire remonter la marge à des valeurs acceptées par le FNI et VEON, un simple maquillage serait opéré, selon certaines sources, en diminuant les charges liés aux coûts des investissements.

Cette mauvaise gestion a fait perdre à l’opérateur, pour seulement les trois premiers mois de l’année 2018, 800.000 abonnés comparativement au 1er trimestre de l’année 2017… la saignée continue sans que cela n’alerte les pouvoirs publics !

Désabusés, les algériens boudent Djezzy, ce qui a fait tomber l’ARPU qui est la moyenne de revenus par usager de 1,8% entre le 1er trimestre 2018 et le 1er trimestre de 2017 malgré la migration normale des usagers vers la data.

Ces chiffres viennent contredire tout d’abord les propos du Directeur Général Mathieu Galvani qui lors de ses passages sur les média télévisuels et radios donnait l’impression de parler de manière dithyrambique d’une toute autre entreprise pas la nôtre.” Affirme un employé de Djezzy.

Comme à leur habitude les patrons de Djezzy, continuent de se victimiser en arguant sur le document publié aujourd’hui par VEON, une concurrence agressive, l’inflation, quand ce n’est pas les restrictions sur les importations instituées par le gouvernement…

Et comme toujours, cette fuite en avant est leur seule option pour ne jamais assumer leurs mauvais choix tels la régionalisation imposée aux distributeurs ou leur éviction pour instaurer un plan de rémunération plus faible aux nouveaux entrants…

Ces médiocres résultats ne semblent pas non plus perturber Mr Nesci et ces quelques soutiens au sein du FNI.

Pourtant, d’année en année, le manque à gagner pour le trésor public algérien ne cesse de croitre, affecté par les contreperformances chroniques chez OTA.

Selon toutes les personnes approchées au sein de l’entreprise ou à l’extérieure, beaucoup sont convaincus que Nesci devrait partir, ”car il incarne l’échec de la mission commerciale et de développement d’OTA.

Le rapport de la maison mère VEON, leur donne manifestement une fois encore raison.

Selon d’autres sources internes, des changements internes sont prévus pour employer des professionnels algériens connaissant parfaitement le terrain avec une longue expérience dans la téléphonie en Algérie et qui pourraient être force de proposition et de recalibration de la machine commerciale.

Pour peu que Vincenzo les laisse travailler…