Abdelmoumen Ould Kaddour, le PDG de Sonatrach, a été l’invité d’honneur de la petite ville sicilienne Melilli qui abrite la raffinerie Augusta rachetée récemment par Sonatrach auprès d’Esso Italiana, une filiale du géant américain ExxonMobil.

Après avoir rencontré et longuement discuté avec Giuseppe Carta, le maire de cette ville italienne, Abdelmoumen Ould Kaddour a pris des engagements fermes pour rassurer les autorités locales italiennes, nous apprend à ce sujet le média local italien Siracusa News. Le PDG de Sonatrach s’est engagé à maintenir tous les emplois au niveau de la raffinerie Augusta. Il a également promis d’améliorer la protection de l’environnement pour réduire les risques de pollution en raison des activités pétrochimiques du nouveau site acquis par Sonatrach.

Sonatrach est devenu aujourd’hui un acteur économique majeur de cette région du sud de l’Italie. Propriétaire d’une raffinerie et trois dépôts de carburant situés à Augusta, Palerme et Naples ainsi que d’autres infrastructures connexes, Sonatrach est devenue ainsi le plus gros employeurs de la Sicile. Si l’environnement, la sécurité et l’environnement ont dominé les discussions entre le PDG de Sonatrach et les élus de Melilli, Abdelmoumen Ould Kaddour n’a pas manqué, pour autant, de souligner l’importance stratégique de l’investissement de Sonatrach dans cette région italienne.

Le manager algérien a expliqué à ses interlocuteurs italiens que Sonatrach souhaite bâtir dans leur région un pôle industriel  pétrochimique afin de transformer une partie du pétrole brut algérien en carburant sur le territoire italien. Ce carburant sera, par la suite, exporté comme produit fini vers l’Algérie à des prix moins élevés. Rappelons en dernier lieu que la facture de l’importation du carburant en Algérie atteint chaque année les 2 milliards de dollars.