Pour le mois de Ramadhan, le gouvernement a identifié, sommairement, un nombre précis de « nécessiteux ». Selon des sources gouvernementales, le ministère de la Solidarité va verser, au début de la semaine prochaine, une pension de 3000 Da à 113 000 « démunis » à travers le territoire national.

Ces citoyens, pour la plus part des chômeurs et handicapés, vont également bénéficier de la gratuité des transports publics, de la sécurité sociale et bien sûr des soins gratuits.

Les services de Ghania Eddalia, la ministre de la Solidarité et de la famille, ont précisé que l’élaboration des listes de ces « démunis » s’est faite au niveau des communes.

Mais pourquoi le ministère de la Solidarité n’exploite pas ces fichiers et ceux des familles bénéficiaires du couffin de Ramadhan pour établir un fichier national des nécessiteux qui seront ciblés par les subventions ?

Le gouvernement a toujours justifié le non recours à des subventions ciblées par l’absence de données fiables sur les nécessiteux en Algérie. Cela pourrait, en revanche, se faire dès «le deuxième semestre 2019 ». Autrement dit, après l’élection présidentielle.