Après l’Afrique, place à l’Europe. Depuis qu’elle enregistre un excédent de production en ciment, l’Algérie cherche des partenaires pour exporter ce produit stratégique. Ainsi, après Lafarge qui a expédié de grandes quantités vers l’Afrique, le groupe public, Gica, va lui exporter ses produits vers les marchés européens.

Les premières opérations d’exportation vers l’Europe se sont effectuées à partir du Port de Djendjen, à Jijel. Cette opération a consisté à vendre à un trader espagnol 45000 tonnes de ciments non pulvérisés (clinker). D’autres opérations suivront puisque le groupe public compte exporter l’équivalent de 200 000 tonnes de ciment.

Cela s’ajoute donc aux autres quantités exportées par d’autres opérateurs, notamment par le français Lafarge-Holcim. Ce géant mondial des matériaux de construction a expédié sa première cargaison en décembre dernier en direction du Gabon. Plus de 16000 tonnes ont été chargées à partir du port d’Arzew. Quelques mois plus tard, l’usine d’Aoulef a exporté 950 tonnes de ciment gris en direction du Niger. Et la tendance ne va apparemment pas s’arrêter puisque la production nationale est largement supérieure aux besoins du marché local. Ce qui ouvre des perspectives prometteuses aux entreprises qui veulent réellement exporter !