Le Premier camion « made in Algérie » du fabricant chinois Shacman est sorti mardi 8 mai de l’usine du groupe Mazouz à Sétif. Cette première sortie d’usine marque, ainsi, le début de l’activité du complexe industriel du groupe Mazouz qui va assurer, à travers sa filiale GM Trade, le montage des véhicules utilitaires des constructeurs chinois Chery et Shacman. Les bus de la marque chinoise Higer seront également assemblés et commercialisés à partir de cette usine qui sera inaugurée officiellement le 5 juillet prochain, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. 

Il ne s’agit, pour le moment, que d’une simple cérémonie ouverture de cette usine industrielle qui prendra sa vitesse de croisière à partir de l’été prochain. Force est également de constater que le camion Shacman sera cédé à un prix exceptionnel de même pas 8 millions de Da grâce à une remise inédite de deux millions de Da. Cette remise n’est pas une offre promotionnelle. Il s’agit du coût des avantages fiscaux et parafiscaux offerts par le Conseil National de l’Investissement (CNI) au groupe Mazouz dans le cadre de son projet de développer une activité industrielle. Ce groupe privé a décidé, dés lors, de répercuter dés le départ de son activité le coût de ces avantages sur les prix des camions qui sortent de son usine à Sétif. Les consommateurs algériens profiteront donc de ces prix compétitifs pour avoir acquérir des véhicules utilitaires qui se font de plus en plus rares sur le marché national.