Le 6 mai 1966 l’Algérie nationalisait le secteur des mines. A peine plus d’une année après, soit le 11 mai 1967, la Société Nationale de Recherche et d’Exploitation Minières (SONAREM) était créée afin d’organiser la recherche et l’exploitation des substances minérales et ce jusqu’à sa restructuration le 16 Juillet 1983, ayant abouti à la création de plusieurs sociétés dont FERPHOS, l’ENG, l’ENAMARBRE…

L’ENAMARBRE, l’entreprise nationale du marbre, détient sept sites de production et de commercialisation situés à travers le territoire algérien.

Le marbre blanc issu de la carrière de Filfila (w. Skikda) est un produit de très grande notoriété qui était recherché à l’époque romaine pour ses qualités exceptionnelles dans le domaine de la sculpture selon Daiboun-Sahel Farouk ancien cadre dirigeant de l’ENAMARBRE.

Le marbre du célèbre Chrysler Building de New York, un gratte-ciel de 319 mètres bâti en 1939, provenait de la carrière de marbre de Bou Hanifia (w. Mascara) affirme-t-il.

L’ENAMARBRE a cumulé de mauvais chiffres pendant plusieurs années. Mais après avoir bénéficié d’un soutien de l’État de plus de 2 Milliards de Dinars pour renouveler ses équipements et réorganiser la gestion de son personnel, elle a pu renouer avec des résultats positifs et encourageants.

Mr GHERBI a assuré le redéploiement de la production de l’Entreprise vers les produits semi-finis (Blocs et Dalles), comme il a également recentré la société vers son cœur de métier, en se délaissant les activités artisanales et secondaires que sont le façonnage d’objets.

La gestion dynamique et performante du DG de l’ENAMARBRE, qui tranchait avec celle de ses prédécesseurs, a permis d’atteindre un chiffre d’affaire de plusieurs Milliards de DA en 2017, chiffre jamais atteint jusque-là.

Pourtant malgré ses succès, Mr GHERBI a fait l’objet d’une suspension de ses fonctions de DG le 30 Avril 2018 pour être muté…

En effet le Président Directeur Général du groupe MANAL, auquel appartient l’ENAMARBRE n’a, selon nos sources, pas apprécié que Mr GHERBI, ait suspendu un agent et ex syndicaliste de ses fonctions.

Ce syndicaliste, Mr ZERIDA, nous a-t-on rapporté en interne, dont le mandat avait expiré en 2009, avait appelé et conduit en 2014 une grève de 30 jours dans la plus grande illégalité…

A cette date, selon les mêmes sources, le DG qui était en poste avait laissé faire, causant des pertes de plusieurs dizaines de millions de Dinars de pertes pour l’entreprise.

Mr GHERBI avait osé s’attaquer aux pratiques contre productives du syndicat du secteur minier, il avait même déposé plainte au pénal contre Mr ZERIDA qui occupait un poste de secrétaire syndical.

On se rappelle d’autre part qu’à la fin de l’année 2017, la Direction Générale avait déposé également plainte au niveau du procureur de la République en se constituant partie civile contre cinq employés de l’unité de Skikda, lorsqu’elle avait découvert des vols répétés de matières premières par des employés de la même unité…

Cela dit, il semble toutefois étrange qu’on mute un DG performant et travailleur uniquement à cause d’un différend avec un syndicaliste qui a outrepassé la loi en déclenchant une grève de manière illégale, à l’heure où le gouvernement appelle à créer de la richesse pour plus d’autonomie vis-à-vis de l’Etat…

Alors que les importations de marbre sont estimées à plus de 60 Millions de dollars, les enjeux semblent énormes pour l’ENAMARBRE afin de pallier à la demande dominée par les produits d’importation italienne.

Mr GHERBI a-t-il dérangé certaines personnes en interne et à l’extérieur de l’entreprise ?

Le Conseil d’Administration de l’ENAMARBRE, qui obéit aux injonctions de MANAL, n’a pas trouvé mieux, pour pousser Mr GHERBI au départ, que de jouer sur sa rémunération à la baisse’’ nous ont affirmé plusieurs sources au fait de ce dossier.

Plusieurs lettres de soutiens ont été transmises au Ministre de l’Energie et des Mines, mais en vain… ”comme si cette entreprise est une chasse gardée pour incompétents alors que tout le personnel de l’ENAMARBRE soutient le DG Mr GHERBI qui a fait un excellent travail ’’ Nous a-t-il été martelé au complexe de Skikda.

Alors finalement, qu’en est-il vraiment de la décision de suspension de Mr GHERBI ?

Nous avons tenté de joindre des responsables au seins du groupe MANAL pour tenter d’avoir les raisons de ce limogeage qui pourrait s’apparenter à un sabotage…ils étaient en mission nous a-t-on informé.

Le nouveau Directeur Général de l’ENAMARBRE, Mr GADDOUCHE, nommé en début de ce mois de Mai, pourra-t-il résister au diktat des syndicats et de certains intérêts ?

L’ENAMARBRE pourra-t-elle maintenir les efforts déployés par les personnes intègres en sons sein pour redonner au marbre algérien son succès d’antan?

Nous tenterons dans nos prochaines éditions d’obtenir des réponses plus détaillées.