Les images des enfants utilisés dans la mendicité choquent chaque jour des citoyens. Durant de longues années, l’utilisation de cette frange fragile de la société se fait au grand jour dans le désintérêt le plus total des autorités. Mais les choses semblent vouloir changer.

Selon la ministre de la Famille et de la condition féminine, Ghania Edalia, le gouvernement se penche actuellement sur l’élaboration d’une loi qui interdit l’utilisation des enfants dans la pratique de la mendicité. La ministre a annoncé à cette effet qu’« un groupe d’action intersectoriel a été installé au niveau du ministère de la Solidarité nationale pour élaborer un plan national de lutte contre l’utilisation des enfants dans la mendicité, en vue de garantir une protection à cette frange et instaurer un climat sain qui lui assure une croissance équilibrée ».

« Ce plan constituera un “nouveau jalon” dans le programme d’action de la commission nationale de la protection et du bien-être de l’enfant, dans le cadre de la stratégie nationale du gouvernement visant la consécration de la protection et de la promotion de l’enfant », a-t-elle ajouté.

Mais ce n’est pas la première fois que les autorités mettent en place des lois et règlements qui sont pas appliqués. La mendicité elle-même est interdite selon une loi votée en 2011. Mais elle est toujours pratiquée au grand jour dans les grandes artères des grandes villes du pays !