Après des mois d’instabilité, le groupe Sider a désormais un nouveau Pdg. Chameseddine Maatallah, jusque-là directeur général de l’usine Sider d’El Hadjar, a été officiellement installé dans ses fonctions de PDG du groupe Sider, selon Hichem Bamoune, directeur de communication de ce groupe industriel.

La nomination d’un PDG pour le complexe d’El Hadjar intervient « suite à la reconfiguration du conseil d’administration, où siège désormais principalement des spécialistes de l’industrie sidérurgique et de hauts cadres représentant le ministère de l’Industrie et des Mines », a précisé la même source.

Le complexe sidérurgique El Hadjar est considéré comme « une entité industrielle à activité intégrée dans la sidérurgie et nécessite une gestion intégrée pour atteindre les objectifs tracés s’agissant de la production et la réussite du programme d’investissement », note le même responsable.

Après une longe période de crise, le complexe d’El Hadjar a bénéficié d’un financement supplémentaire de 26 milliards de dinars destinés à mettre en oeuvre la seconde phase du programme d’investissement. Un financement qui sera consacré à la « modernisation de plusieurs unités industrielles du groupe, notamment la cokerie et l’aciérie à oxygène, ainsi que d’autres structures, afin d’augmenter la production du complexe El-Hadjar et répondre aux besoins du marché national en matériaux ferreux  destinés à la construction, à l’industrie mécanique, en sus des secteurs de l’agriculture et des hydrocarbures ».