La semaine dernière, le Juge d’instruction de la 5ème chambre a été suspendu par le Président de la Cour d’Oran.

Selon les informations que nous avons pu obtenir, le juge d’instruction répondant au nom de Merdaoui Abdelhakim, aurait été l’auteur de harcèlement et chantage envers une jeune femme.

La victime aurait ainsi fait l’objet d’un odieux chantage pour qu’elle entretienne des relations sexuelles avec le Juge.

D’autres sources précisent qu’un enregistrement aurait même été présenté par la victime aux services de sécurité, qui prouveraient les agissements de cette personne immorale envers elle.

Par ailleurs, ce même juge a déjà fait l’objet d’une plainte pour faux et usage de faux, comme l’a rapportée Algeriepart dans un article.

TOUNSI Noreddine, a déposé plainte contre ce juge, plainte inscrite sous le N° 2236/17 et datée du 02 Avril 2017, comme vous pouvez le constater sur les documents mis à votre disposition. Aucun magistrat à Oran n’a voulu accepter la plainte à l’encontre d’un de leurs collègues, il a dû alors transmettre cette même plainte à Monsieur le Ministre de la Justice. Plainte restée sans suite…

Cette plainte émanant de Nouredine Tounsi, le lanceur d’alerte de l’affaire du Port d’Oran, avait été ralentie aux fins de l’étouffer par ce même juge d’instruction  »pour plaire aux lobbies du port d’Oran »…

Affaire à suivre…