Algérie Part va bientôt boucler et publier une importante enquête sur la gestion très opaque et inquiétante de l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la pétrochimie en Algérie. 

Il s’agit de l’entreprise Fertial,  une entreprise productrice d’ammoniac, d’engrais et de fertilisants agricoles. Algérie Part a obtenu des documents exclusifs concernant la vétusté et le manque criant des installations industrielles de ce entreprise issue de l’ouverture du capital de l’EPE FERTIAL, ex filiale d’ASMIDAL, par voie d’augmentation de capital, au profit du Groupe espagnol Grupo Villar Mir (GVM) en 2005.

Des manquements graves aux règles d’hygiène et de sécurité seront révélées au cours de nos investigations. Algérie Part reviendra également sur le rachat récent mais très étrange et secret d‘une partie du capital de Fertial par le milliardaire controversé Ali Haddad, le patron du groupe l’ETRHB et son implication dans le manque de transparence total des installations industrielles très délicates de cette entreprise. L’enquête d’Algérie Part lèvera le voile sur une activité méconnue par nos compatriotes. Une activité et une entreprise qui engage des enjeux majeurs. Fertial, c’est l’histoire d’un business très opaque où les intérêts politiques menacent dangereusement la croissance de notre tissu économique. A bientôt…