Malgré des indicateurs économiques très délicats, les autorités continuent d’annoncer des indicateurs plutôt modérés. Le taux d’inflation, dont tous les économistes redoutent la flambée à cause du recours à la planche à billets, reste maîtrisable, si l’on se fie aux dernières données fournies par l’office national des Statistiques, ONS.

Ainsi, l’évolution de l’indice des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,6% jusqu’à mars 2018, annonce l’ONS. En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une hausse de 1,4% en mars 2018   comparativement à ceux de février 2018.

A titre d’exemple, les prix des produits agricoles frais ont enregistré une hausse de 2,9%, induite par l’augmentation des prix des légumes (+18,5%) et à un degré moindre ceux des viandes rouges (+0,4%) et du poisson (+1,9%).

En revanche, certains produits agricoles ont affiché des baisses, notamment la viande de poulet (-2,3%), les fruits (-2%) et la pomme de   terre (-1,7%).

Les dernières prévisions de la Banque mondiale et du FMI tablent sur une inflation de près de 15% en 2019. Le gouvernement prévoit, lui, sur un taux d’inflation d’ au moins de 6% durant la même période.