Chakib Khelil, l’ancien ministre de l’Energie et des Mines, était en visite à la wilaya d’El-Oued (El Oued Souf) pour donner une conférence de presse à l’hôtel de la Gazelle d’Or le jeudi 19 avril. Des partisans sont venus de toute l’Algérie et même de l’étranger pour assister à cet étrange meeting.

La raison officielle de cette escale est liée à la nouvelle zone de fret lancée par wali d’El-Oued, Abdelkader Bensaïd. En compagnie d’officiels locaux, le wali et Chakib Khelil ont donné le premier coup d’envoi de la première opération d’exportation des premières quantités en produits agricoles à destination de plusieurs pays européens.

Des activistes ont eu vent de sa venue et se sont postés à l’entrée de l’hôtel appartenant au milliardaire Djilali Mehri pour dénoncer cette mystérieuse visite avec des pancartes.

Il est à noter, par ailleurs, que durant ce séjour, Chakib Khelil a visité une zaouïa où une réception digne d’un officiel de l’Etat lui  a été dédiée alors qu’il n’a aucun statut officiel. Un festin avec du méchoui et des troupes traditionnelles et même des danseuses en son « honneur ».

Plusieurs observateurs s’interrogent sur les dessous de ce meeting et les raisons qui poussent Chakib Khelil à multiplier ce genre de rencontres à travers le pays. Et si l’ancien patron du secteur des hydrocarbures en Algérie prépare  son coming-back à l’approche des échéances présidentielles de 2019 ?